Réseaux web spectacle

Artistes : pourquoi choisir la communication web?

Un beau jour, ou peut-être une nuit… alors que votre création prend forme, vient le moment où la communication s’impose : partager, montrer et faire réagir.

Tellement de temps écoulé à travailler en solo ou avec une équipe totalement impliquée que le début de l’éclosion publique semble un peu obscur. Présentation institutionnelle pour convaincre des partenaires de vous suivre? Teaser savamment orchestré pour tenir les fans en haleine ? Et le choix du canal, y avez-vous réfléchi ? La communication papier a de quoi séduire : pérenne, esthétique, sa diffusion semble facile, maîtrisable. Le web ? Un peu flou, chronophage, mais une liberté de formes et une flexibilité à toute épreuve pour la diffusion. Pourtant, apprivoiser ce canal offre la possibilité de cibler ses campagnes de communication et surtout de les adapter pour gagner du temps et susciter l’engagement du public.

A première vue, opter pour une communication sur le web c’est :

Accéder à un média en y consacrant un budget réduit

En effet, créer un espace de visibilité via un site Internet ou des pages sur les réseaux sociaux ne coûte rien pour les options les plus basiques. Si vous avez un peu de temps à consacrer à votre communication, vous vous êtes sûrement déjà laisser séduire par cette possibilité. Les options payantes permettent de monter en gamme en termes de services et de professionnalisme et ne sont parfois pas superflues.

Façonner son identité au jour le jour

Contrairement à la communication papier et à l’édition de supports qui nécessitent parfois un minimum d’unités, le web est très flexible. Dans ces conditions c’est aussi une méthode efficace pour tester une campagne de communication qui pourra être déclinée sur des supports physiques (affiches / pochettes d’album…). Il est ainsi plus facile de réajuster une campagne en cours, en fonction des résultats.

Définir et affiner la connaissance de son public

Voilà un des enjeux majeurs du web : la donnée. Loin de prôner l’idée d’une collecte de données personnelles intempestive, il faut se rendre à l’évidence : optimiser sa communication passe nécessairement par l’observation des flux. Les flux de visiteurs qui viennent sur votre site, le flux du public qui manifeste un intérêt pour vos publications. Utiliser ensuite les canaux adaptés pour toucher votre public vous permet de concentrer votre temps dans des espaces où vous êtes sûrs de le rencontrer.

Initier un échange

Le web est une place publique. Lorsque l’on a quelque chose à proposer, pourquoi se contenter d’une vitrine, sans possibilité de dialogue? Être à l’origine d’une discussion, c’est aussi le meilleur moyen de ré-humaniser la rencontre artistique sur Internet.

 

Mais attention, sous la surface, une présence web travaillée, c’est aussi :

Proposer une information de qualité

Ce qui fait la différence entre une publication qui fonctionne et une autre qui n’a pas retenu l’attention, c’est avant tout son contenu. Pour cela, une méthodologie s’impose : tenir une ligne éditoriale et trouver les informations qui susciteront la curiosité.

 

Veiller à publier des informations régulières

Il faut réussir à trouver le juste milieu entre des publications trop nombreuses, qui lassent, et des publications trop peu fréquentes qui  échouent pour fédérer un public. Les informations collectées sur l’adhésion à vos publications (partages / likes / commentaires) sont un indice à relever pour ajuster vos prises de parole.

 

Consacrer du temps  

Au final, quelles que soient vos publications, leur format, leur périodicité, le temps que vous pouvez consacrer sera conséquent. La rapidité et l’instantanéité de la communication sur le web laissent à penser que l’on peut rédiger et publier aussi vite que l’on lit, ce qui est faux, bien entendu.

Un doute sur votre envie ou vos capacités à tenir un discours cohérent & efficace qui servira votre pratique artistique? Pourquoi ne pas vous faire accompagner pour votre communication ?

No Comments

Leave a Comment

%d blogueurs aiment cette page :