Centre culturel : la visibilité web d’un lieu multi-activités

Espace d’exposition / salle de spectacles, médiathèque, lieu de pratiques amateurs … comment optimiser la communication d’un centre culturel ou d’une structure municipale multi-activités ? 

En termes d’outils le site Internet constitue, la plupart du temps, la porte d’entrée évidente pour présenter toutes les facettes d’un centre culturel. Mais comment rendre son usage facile pour les Internautes ? Comment organiser les informations pour les rendre accessibles auprès des personnes adéquates? Les réseaux sociaux peuvent-ils faciliter l’accès aux informations pour le public novice, le public fidèle? Quels outils choisir et comment les faire vivre?

 

Le site Internet, la vitrine de vos activités

Il est incontournable. Toutes les facettes de vos activités y sont présentées. Mais a-t-il été construit et organisé pour rendre les informations les plus recherchées accessibles en premier?

En effet, si l’information recherchée n’est pas trouvée en quelques secondes, le visiteur abandonne rapidement sa navigation. Pour savoir si les contenus sont facilement accessibles, le nombre de clics est un indice qui peut vous renseigner. S’il faut plus de 3 clics pour atteindre la présentation de l’exposition en cours dans votre espace “art contemporain”, il est peu probable que cette page ait des visites en nombre. Votre actualité risque de ne pas être vue. Pour autant, l’excès inverse n’est pas souhaitable non plus. Faire figurer trop d’informations dès la page d’accueil risque de perdre vos lecteurs et lectrices. Le juste milieu consiste à travailler l’arborescence de votre site et la hiérarchie des rubriques pour optimiser son ergonomie.

Afin de hiérarchiser les informations, il faut se mettre à la place de l’internaute. Qui sera le plus enclin à prendre des secondes supplémentaires pour chercher une information :

  • le parent qui souhaite inscrire son enfant à un cours de musique ?
  • le visiteur qui cherche une exposition pour enrichir sa sortie dominicale?

De plus, hiérarchiser les informations dans le menu de votre site vous permet aussi de travailler votre référencement naturel. Pourquoi vous priver de mettre en avant des mots-clefs qui correspondent aux recherches des internautes? Par exemple, si votre centre culturel propose régulièrement des stages de peinture animés par différents artistes, l’insertion d’une sous-rubrique intitulée “stage de peinture” facilitera le travail des moteurs de recherches et l’identification de cette activité.

En complément de votre site Internet, vous pouvez élargir la visibilité de vos activités par l’animation de comptes sur les réseaux sociaux. Si vous avez la possibilité de les alimenter de manière régulière et avec du contenu approprié, ils peuvent être une corde de plus à votre stratégie de communication.

 

Les réseaux sociaux, le canal des actualités de votre centre culturel

Publier régulièrement sur les réseaux sociaux permet d’interagir directement avec votre public. Toutefois, il n’est pas rare que l’enthousiasme des premiers mois sur Facebook Twitter ou Instagram retombe, par manque de temps, ou de sens trouvé dans cette communication. Pourtant, correctement définie, une stratégie de publication sur les réseaux sociaux peut vous permettre de :

  • faire connaître votre lieu d’exposition ou de représentations et attirer du public
  • fidéliser les habitants de votre quartier/commune en instaurant un fil d’actualité de proximité
  • valoriser les pratiques artistiques amateurs et leurs productions

Pour cela, réfléchir à une ligne éditoriale vous assure un gain de temps au quotidien. Définir quelles informations seront en priorité publiées sur Facebook, Twitter ou Instagram, facilite en plus, la compréhension de vos abonné·es.

Ainsi, vous pouvez décider que les publications Facebook auront pour thèmes « grand public », les : 

  • infos sur les artistes exposés ou les metteurs en scène
  • actualités de la médiathèque sous l’angle des animations familiales
  • nouveautés des ateliers de pratiques amateurs

Aussi, pour plus d’efficacité, vous pouvez faire des « ponts » entre les différents canaux de communication en publiant des contenus qui se complètent sur votre site et les réseaux sociaux.

Egalement, si vous avez des contenus riches et variés à communiquer à des publics différents (adhérent·es, professionnel·es,…), la newsletter peut compléter le panel de vos outils.

 

Cibler plus finement votre public : la newsletter

Effectivement, lorsque les internautes se connectent à vos outils de communication, ils viennent chercher des informations. La newsletter emprunte le chemin inverse : avec leur accord, vous leur “poussez” des informations.

Mais attention, 2018 a vu s’intensifier les égards liés aux données des personnes. Avant tout envoi de newsletter ou d’e-mailing, assurez-vous bien que les adresses e-mails en votre possession ont été collectées de manière éthique et que tous les membres ont manifesté leur consentement à la réception d’emailing de votre part.

Une fois cette vérification faite, c’est à vous de décider des destinataires de vos e-mailings en fonctions de leurs intérêts :

  • une newsletter spécifique “Expositions d’art contemporain » destinée aux professionnels et partenaires ?
  • une lettre trimestrielle pour les familles des adhérent·es pratiquant une activité artistique?

A vous de déterminer le rythme. Pensez, après chaque envoi, à observer la pertinence de vos résultats, en fonction des statistiques d’ouverture. L’optimisation de la newsletter suivante n’en sera que meilleure.

 

En tant que centre culturel, la richesse de vos projets et activités vous donne donc naturellement matière à communiquer. Cependant, si vous vous perdez dans l’organisation de vos canaux de communication et vos outils : faites-le point ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *